Que dit l’histoire de l’humanité de la volcanologie ?

la volcanologie

Publié le : 20 janvier 20174 mins de lecture

L’étymologie de vulcanologue vient de Vulcain, le nom du dieu du feu chez les Romains. L’histoire de la vulcanologie se base sur le fait que l’homme souhaite contrôler les forces de la nature ou cherche à éviter les dégâts. Découvrons l’évolution de cette science à travers l’histoire de l’humanité.

Résumé de l’histoire de la volcanologie

La volcanologie est marquée par trois grandes étapes. À l’origine, cette science est basée sur la superstition. À l’époque, les croyances et les mythes religieux dominent sur les connaissances. Dans un second temps, les chercheurs ont commencé à effectuer des recherches en conciliant les observations et les croyances.

Grâce aux études menées par William Hamilton au XVIIe siècle, la vulcanologie est enfin devenue une connaissance scientifique. C’est en 1912 et la découverte de la théorie de la dérive des continents que le mécanisme à l’origine des éruptions volcaniques et le tremblement de terre commencent à être assimilés par les chercheurs.

Les croyances et mythes liés aux volcans

De nombreuses civilisations ont loué les volcans pour leurs terres fertiles. Les dégâts humains et matériels provoqués lors de l’éruption volcanique ont par la suite incité les hommes à la craindre. La destruction de Pompéi suite à l’éruption volcanique de type plinien ou le Vésuve en 79 apr. J.-C. en sont quelques exemples historiques.

Selon les civilisations, les avis sur ces événements divergent. Tantôt craint, tantôt déifié les mythes liés aux volcans sont considérés comme étant l’entrée au royaume des morts, des enfers, des mondes souterrains. Pour les anciennes tribus asiatiques, américaines et océaniennes qui vivent près de la ceinture de feu du Pacifique pensent que les éruptions volcaniques sont des manifestations surnaturelles divines. Chez certaines civilisations, les volcans sont considérés comme des lieux de sacrifices humains pour calmer le phénomène naturel.

Histoire de la volcanologie durant l’Antiquité, la renaissance et la vulcanologie moderne

La description du phénomène volcanique remonte à la néolithique, notamment sur une peinture murale d’un volcan en éruption datant de 6000 av. J.-C.. Les Grecs et les Romains associent ce phénomène à des manifestations divines. Le christianisme considérait les volcans comme l’œuvre de Satan.

Durant la renaissance, plusieurs théories sont avancées, chacune d’elles doit être compatible avec le dogme de l’Église catholique. La vulcanologie moderne a apporté de nombreux progrès notamment lors de la découverte de la tectonique des plaques ou les progrès en sismologie. Films, extraits sonores et photographies des volcans de Katia et Maurice Kraft ont popularisé la volcanologie et les volcans.

Plan du site