Cordiérite (ou Iolite pour la variété gemme, dichroïte)

Formule : (Mg,Fe)2Al4Si5O18.

Système cristallin : Orthorhombique.

Etymologie : De l’ingénieur des mines français P.L.A. Cordier.

Dureté : 7 – 7.5
Densité : 2.6 – 2.7

Propriétés physiques : Eclat gras. Couleur bleue à violette (pléochroïque). Transparente à translucide. Cassure conchoïdale. Clivage distinct (010).

Propriétés chimiques : Insoluble dans les acides.

Habitus : En prismes courts ou amas.

Gîtologie : La cordiérite est un minéral des roches métamorphiques de hautes températures ainsi que des pegmatites et des granites.

Détermination : Aisée du fait de sa couleur et de son pléochroïsme lorsqu’elle n’est pas altérée.

Utilisation : Lorsque la cordiérite est de qualité gemme, elle est utilisée en joaillerie et porte alors le nom de iolite.

Les plus belles cordiérites proviennent d’Indes, de Birmani, de Madagascar (Mont Bity), de Ceylan, de Finlande (Orijärvi), de Norvège (Kragero) et des USA (Connecticut).
En France, on la trouve en Bretagne (Huelgoat, Finistère) ainsi que dans le Massif Central (Puy de dôme).

Iolite taillée en brillant

iolite taillée en brillant